X
Wellness

Au Sein D’une Communauté Reculée

#gallery-1 {
margin: auto;
}
#gallery-1 .gallery-item {
float: left;
margin-top: 10px;
text-align: center;
width: 100%;
}
#gallery-1 img {
border: 2px solid #cfcfcf;
}
#gallery-1 .gallery-caption {
margin-left: 0;
}
/* see gallery_shortcode() in wp-includes/media.php */

BIEN-ÊTRE: Au sein d’une communauté reculée

À 2 000 km au sud de Tokyo, flottant paresseusement dans les eaux chaudes de la mer de Chine orientale, les lointaines îles Yaeyama constituent l’ultime frontière du Japon. Elles abritent un subtil mélange de culture ancestrale et de nature sauvage. Tandis que des routes poussiéreuses se fraient un chemin le long de la mangrove et des champs de cannes à sucre, des temples inondés de soleil s’inscrivent dans un décor luxuriant de plantes tropicales. Les jours s’égrènent au rythme paisible de la vie insulaire.

Les îles Yaeyama sont l’un des coins les plus reculés du Japon. Là-bas, la minuscule île de Taketomi, entourée de récifs coralliens et patrie du village ryuku le mieux préservé du Japon, vous invite à vivre au gré du flux et du reflux de l’île, où la terre et les rituels n’ont pas changé depuis des siècles.

image
image

Logée à la pointe sud-ouest d’Ishigaki, l’île Taketomi représente à peine 5,4 m² de terre subtropicale constituée d’un récif corallien qui se dresse hors de la surface de l’eau. N’abritant que 350 habitants et jusqu’à récemment encore qu’une poignée de maisons d’hôtes minshuku où passer la nuit, Taketomi, avec ses paysages intacts et sa culture historique, a échappé au fil du temps qui passe. L’authenticité rare de l’île, de même que la préservation de son environnement et de sa culture, sont essentielles à sa pérennité. C’est dans cet esprit que les ingénieux insulaires se sont associés à Hoshino Resorts pour créer le complexe hôtelier le plus reculé et le plus confidentiel du Japon.

image
image

HOSHINOYA Taketomi est un établissement qui ne ressemble à aucun autre. Conçues dans le plus pur respect des codes architecturaux du village historique voisin, les 48 maisons d’hôtes reflètent fidèlement le style et les techniques de construction ryuku traditionnels. Sous la direction de l’architecte Rie Azuma, le projet s’inspire du mode de vie et des rituels des insulaires. Chaque pavillon ourlé de bois est exposé au Sud et doté de baies vitrées qui laissent pénétrer les chauds rayons du soleil et la fraîche brise marine. En plus de barrières d’arbres plantés derrière chaque villa, des murs en pierre gukku offrent l’intimité nécessaire et protègent des éléments. Du sable blanc provenant du corail sur lequel l’île est construite recouvre les allées, et les incontournables figurines de shisa, typiques d’Okinawa, montent la garde sur chaque toit de tuiles rouges, chargées d’éloigner les esprits malicieux.

image
image

Invitant ses visiteurs à vivre au rythme des autochtones, HOSHINOYA Taketomi entretient volontairement une ambiance calme, propice à la détente. Les convives sont encouragés à entrer en connexion avec l’île et en immersion dans son environnement, afin d’apprendre au contact de la communauté locale. Bon nombre des personnels de l’hôtel ont passé toute leur vie sur l’île et ne demandent qu’à partager leur culture. Un programme complet d’activités permet en outre d’initier les clients à la cuisine, à l’artisanat et aux coutumes de l’île.

image
image

Malgré sa petite taille, Taketomi possède un riche héritage agricole. La production de céréales, de fruits et de légumes y est abondante. Le complexe a travaillé en étroite collaboration avec les agriculteurs locaux pour apprendre à maîtriser les méthodes de culture traditionnelles et entretenir ainsi deux potagers bien fournis. De quoi offrir aux convives une expérience inédite de restauration de la ferme à l’assiette. Inspirée du mode de vie des insulaires et créée à partir d’ingrédients exclusivement locaux, la cuisine d’HOSHINOYA Taketomi sert au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner des menus calqués sur le régime alimentaire miraculeux d’Okinawa.

image
image

Chaque détail a été soigneusement pensé pour respecter l’ADN de l’île. Success story éco-responsable, Hoshino Resorts a pour vocation de créer des havres de paix qui font véritablement plus de bien que de mal. En plus de vous aider à vous échapper du stress de la vie moderne, un séjour au « quatrième village » de Taketomi contribue ainsi à préserver l’une des dernières communautés traditionnelles du Japon.

Réservation : Chambres à partir de 54 000 ¥ la nuit avec une durée minimale de séjour de 2 nuits. Rendez-vous sur HOSHINOYA pour réserver.

S’y rendre : ANA opère des vols quotidiens entre Tokyo et Ishigaki. La durée du vol est d’à peine plus de trois heures. Toutes les dix minutes, des ferries effectuent la traversée entre Taketomi et le port d’Ishigaki, facilement accessible en taxi ou en bus.

Crédits photos : Hoshino Resorts / Alex Rebbeck pour ANA

Back to top
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
experience
page