X
Craft

Ramener En Souvenir Une Poupée Kokeshi

#gallery-1 {
margin: auto;
}
#gallery-1 .gallery-item {
float: left;
margin-top: 10px;
text-align: center;
width: 100%;
}
#gallery-1 img {
border: 2px solid #cfcfcf;
}
#gallery-1 .gallery-caption {
margin-left: 0;
}
/* see gallery_shortcode() in wp-includes/media.php */

ARTISANAT: Ramener en souvenir une poupée kokeshi

Vous les connaissez sûrement : les fameuses poupées en bois kokeshi n’ont ni bras, ni jambes et avec leurs couleurs vives, elles représentent une multitude de personnages. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que ces poupées toutes simples, fabriquées à la main pour amuser les enfants, sont le fruit d’une tradition ancestrale qui compte parmi les artisanats populaires les plus célèbres du Japon.

Elles sont originaires de la région de Tohoku dans le nord-est du pays et datent de l’ère Edo, lorsque des artisans locaux ont commencé à les fabriquer en guise de souvenirs pour les visiteurs venus séjourner dans ces villages de montagne connus pour leurs sources chaudes. D’abord maîtrisées par les kijishi (des menuisiers qui travaillaient au moyen d’un tour de potier), les techniques de fabrication des kokeshi se sont rapidement propagées et tous les villages de Tohoku ont bientôt créé leurs propres poupées, avec chacune leur style distinctif.

Aujourd’hui les poupées kokeshi restent l’un des souvenirs les plus souvent ramenés du Japon. Vous en trouverez dans des magasins spécialisés dans l’artisanat japonais traditionnel. Vous en voulez une qui soit chargée d’histoire ? Rendez-vous au marché du temple le plus proche, ou allez directement sur place pour profiter du plus grand choix. Dans le village de Naruko Onsen, perché dans les montagnes de Tohoku, la « rue des kokeshi » accueille une enfilade de boutiques gérées en main propre par des sculpteurs de kokeshi.

Crédits photos : Alex Rebbeck

Back to top
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
experience
page