X
Discover

De L’ambiance Tropicale Du Sud Aux Paysages Gelés Du Nord

#gallery-1 {
margin: auto;
}
#gallery-1 .gallery-item {
float: left;
margin-top: 10px;
text-align: center;
width: 100%;
}
#gallery-1 img {
border: 2px solid #cfcfcf;
}
#gallery-1 .gallery-caption {
margin-left: 0;
}
/* see gallery_shortcode() in wp-includes/media.php */

DÉCOUVRIR: De l’ambiance tropicale du Sud aux paysages gelés du Nord

Roulant en direction du Nord depuis Sapporo sous une neige épaisse, nous avons entamé la dernière étape de notre périple. Destination : le cœur de Daisetsuzan, plus grand parc national sauvage du Japon.

image
image

Cap au Nord : pour la dernière étape de notre aventure, nous avons parcouru 200 km de route gelée au nord de Sapporo, jusqu’à Sounkyo Onsen, au cœur du parc national de Daisetsuzan.

Surnommé le « terrain de jeu des dieux » par le peuple indigène des Aïnous, Daisetsuzan est une immense étendue de nature sauvage virtuellement intacte. Avec une superficie supérieure à celle de certaines petites préfectures du Japon, le parc est un véritable paradis pour les amateurs de grand air. Accueillant les premières couleurs de l’automne et les premières neiges de l’hiver, Daisetsuzan offre un spectacle naturel à couper le souffle qui abrite d’innombrables sentiers de randonnée et quelques-uns des meilleurs spots de ski hors-piste du monde.

image
image
image

Réveil en montagne : les massifs montagneux du Japon sont réputés pour leurs sources chaudes. À ne manquer sous aucun prétexte : l’expérience d’un bain dans un onsen traditionnel.

Quoi de plus agréable au réveil que de se plonger dans une source d’eau chaude ressourçante avant le petit déjeuner ? Le Japon compte de nombreux complexes hôteliers établis autour d’un onsen, mais c’est à Hokkaido que vous trouverez les meilleurs. Si vous avez envie d’un bain avec vue, optez pour l’hôtel Taisetsu. Surplombant le village de la source chaude Sounkyo Onsen, il offre à ses visiteurs une vue panoramique sur toute la vallée de la rivière Ishikari. Entourés de montagnes boisées enneigées, nous avons commencé notre séjour par une immersion régénérante dans les eaux riches en minéraux de la source, alors que le soleil pointait tout juste à l’horizon.

image
image

Petit déjeuner 100 % naturel : les onsen tamago sont des œufs typiques du Japon, mis à cuire lentement dans l’eau d’une source chaude.

À la montagne, il faut prendre des petits déjeuners copieux, surtout si vous prévoyez de chausser vos skis ou vos raquettes. Pour faire le plein d’énergie avant d’entamer une journée bien chargée dans le parc de Daisetsuzan, rien ne vaut une spécialité riche en protéines, les onsen tamago. Contrairement aux œufs durs tels que nous les connaissons, les onsen tamago ont une texture unique proche de celle d’une crème renversée ou de l’œuf parfait, cuit dans sa coquille selon un mode de cuisson 100 % naturel.

image
image
image

Skier hors des sentiers damés : loin des boulevards des grandes stations, les skieurs confirmés apprécieront les pistes non damées de la région, recouvertes d’une couche de poudreuse plus épaisse que partout ailleurs.

En plus d’abriter des sources chaudes, Sounkyo Onsen est également une passerelle vers les meilleurs spots de ski hors-piste du Japon. Des télécabines de 1,6 km mènent les skieurs, snowboardeurs et, en été, les randonneurs, au pied du mont Kuro, l’un des plus hauts sommets de Daisetsuzan.

image
image
image

Prenez le chemin des pistes de ski au Japon : si l’environnement vous semble familier au premier abord, les troncs massifs des bouleaux blancs et les solides tiges de bambou vous rappelleront vite que les paysages sont en réalité bien différents.  

Une seule boutique de location de matériel, des infrastructures quasi-inexistantes : le mont Kuro est fait pour les amateurs de hors-piste et de sensations fortes. À l’arrivée au sommet des télécabines, la montagne vous appartient : un terrain de jeu sous un blanc manteau qui fera le bonheur de tous les férus de glisse suffisamment courageux, et équipés. Mais même pour les piètres skieurs que nous sommes, l’ascension vaut résolument le détour.

Sous un soleil radieux, la montée en pente raide jusqu’à l’arrivée des télécabines est vite récompensée par une vue imprenable sur la vallée et une immersion instantanée dans des paysages d’hiver d’une beauté inédite. Découvrant avec surprise des bouleaux blancs et des bambous émerger là où l’on attendrait plutôt des sapins, nous arrivons au seul télésiège du mont Kuro après quelques pas dans la neige.

Selon un système de paiement au passage, l’unique télésiège du mont Kuro achemine les skieurs et amateurs de sensations fortes juste en dessous du sommet. Au terme d’une courte marche à flanc de la montagne, un vaste territoire inexploré se révèle aux sportifs. Pour ceux qui préfèrent s’en tenir aux sentiers battus, le télésiège deux places folklorique mène aussi en haut de deux pistes en pente douce : la garantie de vues toujours plus exceptionnelles et de quelques heures de ski facile.

image
image
image

Ramen avec vue : le restaurant de la station supérieure des télécabines du mont Kuro est l’un des endroits les plus exceptionnels du Japon pour savourer un bon bol de ramen.

Au beau milieu des bouleaux et des bambous, la nourriture servie au bord des pistes au Japon est légèrement plus chère que les tarifs auxquels nous sommes habitués. Oubliez les grosses assiettes de burger-frites : au Japon, c’est avec un grand bol de ramen que vous reprendrez des forces.

C’est donc sur cette agréable note, en savourant des nouilles revigorantes avec vue sur les paysages les plus sauvages du Japon, que nous avons terminé notre journée à Daisetsuzan, avant d’entamer la longue descente vers l’aéroport d’Asahikawa, pour finalement prendre le chemin du retour chez nous.

En novembre dernier, We Are Japan a effectué un séjour de sept jours à la découverte des sites les plus extrêmes du Japon. Au programme : plage et soba, ski et crabe des neiges, le tout en seulement une semaine. Suivez notre périple au cours des prochaines semaines, de l’ambiance tropicale du Sud aux paysages gelés du Nord.  

Photos et vidéos : Alex Rebbeck pour ANA

Back to top
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
experience
page