X
Craft

Les Coulisses Du Théâtre Kabuki

#gallery-1 {
margin: auto;
}
#gallery-1 .gallery-item {
float: left;
margin-top: 10px;
text-align: center;
width: 100%;
}
#gallery-1 img {
border: 2px solid #cfcfcf;
}
#gallery-1 .gallery-caption {
margin-left: 0;
}
/* see gallery_shortcode() in wp-includes/media.php */

ARTISANAT: les coulisses du théâtre Kabuki

Le photographe Frederic Aranda nous offre une rare visite dans les loges des plus grandes stars du kabuki, tandis qu’elles se préparent à entrer en scène. Ici, Aranda a pris ses meilleures photos et nous invite à entrer dans le monde magique du théâtre kabuki.

image

Attente dans les coulisses : Ichikawa Ebizō XI, star du Kabuki, se prépare à entrer en scène, où il va interpréter le rôle de Yoeman, le méchant romantique, dans le drame dansé Kasane. Yoemon est un samouraï dépossédé qui sous des airs aimables cache une nature sombre et violente.

image

Se mettre dans la peau du personnage : la préparation avant l’entrée en scène est un processus minutieux qui demande du temps et de la maîtrise. Ici, Ichikawa Ebizō finit de se maquiller en appliquant une couche de blanc utilisé traditionnellement pour les personnages féminins.

image

La table des artistes : le maquillage du théâtre kabuki, appelé keshō, est un art difficile. Des huiles hydratantes, de la cire, de la poudre blanche, de la poudre rouge et des paillettes colorées sont appliqués à l’aide de liners, de pinceaux, de tampons et d’éponges.

image

Maquillage d’Ichikawa Kamejirō II : en plus de l’huile hydratante, on applique souvent de la cire sur les poils du visage afin de les lisser avant d’étaler la poudre blanche et les paillettes colorées.

image

La scène de La Nuit des Rois : les décors des productions de Ninagawa Yukio sont souvent magnifiques. Ici, Onoe Kikunosuke V, qui interprète Sebastian, traverse deux ponts élégants dans un jardin japonais en pleine floraison.

image

Dressing Ebizō : plusieurs assistants aident les acteurs à revêtir leur costume. Il est impossible de s’habiller seul, car les costumes sont très lourds. Ici, les assistant nouent la large ceinture portée pour le rôle de Musume.

image

Ebizō dans Fuji Musume : peu avant le lever de Rideau, des assistants vêtus de noir, les kurogo, apportent les touches finales.

image

Coulisses du théâtre Sadler’s Wells : habillé et prêt à entrer en scène, Kamejirō s’apprête à monter sur la scène à Londres. Contrastant avec l’environnement contemporain, le costume de Kamejirō est un hommage à la création de la pièce, qui a eu lieu en 1823.

Back to top
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
experience
page