X
Craft

Rapporter Un Petit Peu D’Okinawa Dans Ses Bagages

#gallery-1 {
margin: auto;
}
#gallery-1 .gallery-item {
float: left;
margin-top: 10px;
text-align: center;
width: 100%;
}
#gallery-1 img {
border: 2px solid #cfcfcf;
}
#gallery-1 .gallery-caption {
margin-left: 0;
}
/* see gallery_shortcode() in wp-includes/media.php */

ARTISANAT: Rapporter un petit peu d’Okinawa dans ses bagages

Le Japon compte 47 préfectures qui ont toutes un charme individuel. Dans chacune d’elles, vous découvrirez une culture unique, un artisanat local qui se transmet de génération en génération et des spécialités culinaires telles que vous n’en avez encore jamais goûtées. Les petits souvenirs fabriqués en hommage à la tradition du coin sont un moyen idéal de se rappeler les bons moments d’un voyage. Voici 10 objets à glisser dans votre valise avant de quitter le soleil d’Okinawa.

image

01 : Figurines de shisa

Dès lors que vous aurez rejoint Okinawa, vous ne tarderez pas à rencontrer des shisa, ces gardiens mi-lions, mi-chiens symboles de protection et emblématiques de la culture Ryukyu. Vous vous rendrez vite compte qu’ils sont partout : sur les toits, en haut des portails et bien sûr dans toutes les vitrines des magasins de souvenirs.

image

02 : Sucre brun d’Okinawa

Le sucre le plus sain du monde, le sucre brun d’Okinawa ou kokuto, est fabriqué en faisant cuire lentement des cannes à sucre cultivées sur place et gorgées de soleil. Le jus ainsi obtenu est ensuite durci pour donner lieu à un sucre naturel non raffiné extrêmement riche en nutriments. Très prisé pour son goût unique, le sucre kokuto est également apprécié pour ses bienfaits sur la santé et ses vertus nutritionnelles, notamment sa teneur élevée en calcium, en potassium et en fer. Une cuillerée de kokuto par jour permettrait, dit-on, de réduire le stress, de réguler la tension et même de prévenir les caries !

image

03 : Savon artisanal Kaisou

L’utilisation de la nature généreuse d’Okinawa ne se limite pas à la cuisine. Elle entre également dans la composition de produits cosmétiques naturels. Avec des boutiques un peu partout dans la ville de Naha, Kaisou propose des savons fabriqués avec de l’eau de mer naturellement riche en minéraux et des plantes d’Okinawa. En plus de sentir délicieusement bon, ils nourrissent parfaitement la peau.

image

04 : Pur jus de shikuwasa

Considéré comme l’un des ingrédients clés de la longévité des insulaires, le shikuwasa est un agrume cultivé localement et censé présenter une multitude de bienfaits médicinaux, à commencer par des vertus anticancérigènes et antioxydantes. Ramenez quelques bouteilles de 100 % pur jus de shikuwasa pour apporter une touche vitalité à vos repas.

image

05 : Yaeyama minsa

Chaque groupe d’îles de la préfecture d’Okinawa a ses propres traditions : les îles Yaeyama sont connues pour leur coton épais appelé Yaeyama minsa, que les artisans locaux tissent depuis des générations et qu’ils teignent à l’aide de plantes cultivées sur place. Des motifs « kasuri » linéaires sont tissés sur le coton. Le plus courant d’entre eux consiste en l’alternance d’un motif de quatre et cinq carrés. Symboles d’amour éternel, les textiles minsa étaient traditionnellement offerts en cadeau aux hommes par les femmes, en témoignage de leur affection.

image

06 : Thé au curcuma

L’une des herbes les plus abondantes à Okinawa, le curcuma ou ukon, est l’un des autres ingrédients magiques qui aideraient à prolonger la vie des autochtones. De plus en plus populaire en raison des bienfaits pour la santé associés à une consommation quotidienne de curcuma, le ukon cha (ou thé au curcuma), vient d’Okinawa, où vous trouverez sans problème un paquet d’infusion de curcuma à ramener dans vos bagages.

image

07 : Verre Ryukyu

Okinawa a hérité sa tradition de la fabrication du verre de la période d’après-guerre, lorsque le manque de ressources a incité les ingénieux artisans à recycler les bouteilles vides jetées par les soldats américains. Au fil des ans, ils ont développé différentes techniques de soufflage mais le verre Ryukyu est aujourd’hui encore fabriqué à partir de matériaux recyclés. Il est l’un des artisanats traditionnels du Japon.

image

08 : Éventail en feuille de palmier

Les îles Yaeyama (l’archipel le plus méridional du Japon) sont l’endroit le plus chaud et le plus sauvage du pays, avec de larges zones recouvertes de jungle épaisse. Les plantes tropicales sont une fantastique ressource pour les insulaires. Ils s’en servent pour fabriquer des médicaments, des teintures et les variétés les plus dures sont même utilisées pour concevoir une multitude d’accessoires pour la maison.  Couvertures, balais, sacs ou encore paniers sont fabriqués à partir des fibres séchées de plantes locales. Envie de ramener un petit peu de la nature des îles Yaeyama ? Optez pour un objet délicat et raffiné : un éventail en feuille de palmier.

image

09 : Poterie de Tsuboya

Unique à Okinawa, la poterie de Tsuboya est peut-être l’artisanat le plus célèbre de la préfecture. Fabriquées à partir d’argile locale, les faïences d’Okinawa remontent à l’ère du royaume de Ryukyu. Elles sont aujourd’hui produites et vendues essentiellement dans le quartier de Tsuboya à Naha. Promenez-vous dans la rue des potiers où de très nombreux magasins vendent de la poterie locale. Pour ramener le souvenir parfait, vous n’aurez que l’embarras du choix.

image

10 : Thé vert de Yanbaru

Dans le nord d’Okinawa, la zone forestière de Yanbaru est connue pour la culture non seulement du shikuwasa bienfaisant, mais aussi du thé vert. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la région abrite également la communauté dont la longévité est la plus élevée de l’île. En plus de calmer les nerfs et de favoriser la digestion, le thé vert cultivé ici prolongerait donc la vie de quelques années.

Retour au sommet
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
experience
page